Rechercher
  • istafrancophone

La trahison en tant qu'expérience initiatique - Janine Ma-Ree

L'expérience initiatique ultime pour le féminin est la trahison. L’expression principale du féminin est l’amour. Initialement, elle va à la recherche d’amour, de romance, de fantaisie, conditionnée pour trouver le conte de fées. Jusqu’à ce qu’elle soit trahie par ses idées sur ce qu’est l’amour, jusqu’à ce qu’elle laisse le couteau de la trahison de l’amour la traverser, l’ouvrir et la faire sortir de l’autre côté, où elle découvre qu’elle est amour.


Une façon de voir le cœur est qu'il y a un cœur supérieur et un cœur inférieur. Le cœur inférieur est le cœur personnel. C’est là que l’amour, la tristesse et le chagrin sont ressentis dans les relations personnelles. C'est là que nous faisons l'expérience de la vulnérabilité de notre humanité. Le coeur supérieur est le coeur universel. C’est là que l’amour inconditionnel, la joie, la joie en tant qu’état d’être, sont ressentis et non pas attachés à une personne en particulier. C'est là que nous expérimentons l'amour de l'âme, l'amour de dieu / déesse.

Les religions se concentrent sur le développement de l'amour du cœur supérieur; cependant, lorsque nous faisons l'expérience de l'amour dans le cœur supérieur mais pas dans le cœur inférieur, nous sommes en dérivation spirituelle. "Tout est amour la lumière", un état de félicité altéré et déconnecté, dans le déni et aux dépens des sentiments bruts, primaires et humains du cœur inférieur. Si nous vivons plus dans le cœur inférieur, déconnecté du cœur supérieur, la vie devient une montagne russe, réactivité inconsciente des hauts et des bas de nos drames relationnels, ce qui est différent du fait de vivre une vie incarnée et de vivre la plénitude de la vie dans toutes ses textures.

Pour que le cœur soit vivant et enflammé d'amour, il doit être ancré dans l'ici et maintenant. Dans notre humanité ainsi que connecté à notre âme et à l'amour du divin au-delà de nous-mêmes.

C'est lorsque tout le cœur est enflammé d'amour, les cœurs supérieur et inférieur sont activés afin que l'amour puisse être ressenti dans sa plénitude, sa passion, sa douceur, son caractère sauvage et sa férocité.

Lorsque nous aimons quelqu'un d’une façon où nous nous perdons nous-mêmes, nous commençons à sombrer dans les méandres d'un labyrinthe. Nous projetons l'amour sur cette personne et il/elle devient dans notre illusion la source de notre sentiment d'amour. Cela peut être une personne externe aimée, un parent, un enfant, un ami. Ceci est la plaie féminine centrale. (Par opposition à la blessure de base masculine autour de la mission / échec).

Si nous ne ressentons pas les sensations dans le cœur inférieur, nous pouvons soit tourner en boucle et rester coincés dedans, soit notre cœur s’endurcit et nous ne pouvons plus ressentir les blessures émotionnelles. Lorsque nous ressentons les sentiments jusqu'au bout, gardons les portes ouvertes jusqu’au centre du cœur, les cicatrices se déchire et créent une ouverture entre le cœur inférieur et le cœur supérieur.


L'émotion clé qui traverse les cicatrices et ouvre cette voie est la trahison / l'abandon. Le féminin consiste à vivre comme "amour" et à faire l'expérience de l'amour. Elle parle de relation, de connexion, de liaison et d'attachement. Son voyage d'âme consiste à se connaître en tant qu'amour. Son parcours d'héroïnes consiste à s'emmêler dans l'amour extérieur à elle-même jusqu'à ce qu'elle soit finalement trahie par l'amour. La plaie de la trahison est vécue comme étant implantée dans le cœur. Le féminin peut soit se contracter contre cela, soit s'ouvrir et laisser le pieu traverser tout son cœur en ouvrant la porte au cœur supérieur, en l’activant au passage. Tout sentir au long de l'ouverture et du lâcher prise du cœur inférieur, la dissolution des cicatrices, la vulnérabilité de son pouvoir et l'activation du cœur inférieur.

Les deux parties du cœur s'unissent, elle s'unit enfin avec sa flamme jumelle et son cœur s'enflamme d’amour.

Elle est l'incarnation de l'amour. Et par le lien mystique avec le divin, provenant de l'intérieur, la flamme jumelle, elle a un lien direct avec l'amour infini. Pas à partir d'un lieu de platitudes spirituelles et de contournements spirituels, mais d'une incarnation de l'amour qui découle de la descente dans la matière, à travers le corps et le chemin parcouru. Elle ne cherche plus l'amour en dehors d'elle-même. Elle traverse la vie comme un amour incarné, palpitant et enflammé.


Quand elle arrive, l'amour arrive et le monde se met à genoux et chante en fête à ses pieds.



Janine Ma-Ree

https://redearthtemple.com



116 vues
newsletter-icon-0.png

©ISTA tous droits réservés - site fait par ©SebDaka

ContactEZ nous

Nom *

E-mail *

Sujet

Message